Heinz Frei

A 20 ans, j’ai glissé lors d’une excursion en montagne et je suis tombé dans le vide. Je me suis cassé la colonne vertébrale au niveau de la cage thoracique, ce qui a entraîné une paralysie immédiate. «M. Frei, nous allons vous préparer à une vie entière en fauteuil roulant» m’a-t-on dit directement après le diagnostic posé le lendemain. Le choc a été profond et violent.

Pour moi, sans obstacles signifie:

Pouvoir me déplacer en toute autonomie et spontanément dans la société, y être intégré afin de participer pleinement à la vie publique.

Une barrière que je suis fier d’avoir franchie:

Mes limites ne m’apparaissent plus chaque jour comme une particularité.

J’aimerais encore surmonter cet obstacle:

Me servir de mon expérience afin d’aider d’autres personnes à augmenter leur joie de vivre, leur indépendance et leur qualité de vie. Cela implique de la responsabilité individuelle et de la discipline.

Qu’est-ce qui permettrait d’aplanir les obstacles pour tout le monde?

Des lois plus contraignantes et une véritable volonté politique.

Mon conseil pour surmonter tes obstacles:

Un soupçon de lâcher-prise en matière de «patience» et des attentes réalistes empêchent de se fixer des objectifs utopiques!